tous mes nouveaux poèmes

10 novembre 2019

Dans tes yeux

Dans tes yeux.(sonnet)

La couleur de tes yeux embellit ton visage
Ainsi que la beauté de ton regard perçant
Brillant de mille feux comme un beau diamant
Dans lequel je me noie, contemplant ton image.

Où tout n'est que beauté dans ce reflet changeant
Comme sur l'océan quand la couleur s'irise;
En se laissant bercer lorsque souffle la brise;
Ainsi qu'un arc-en-ciel lors d'un soleil couchant;

Lorsque sur tes joues coule une pluie de tendresse
De joie et de bonheur, issue de ta jeunesse
En ses plus belles fleurs, symbole de l'amour.

Comme une jolie rose encor à peine éclose;
Qui parfume déjà les jardins chaque jour,
quand le printemps revient et se métamorphose.

Michel W.Reveecrire. sept 2019

Posté par michelwlr à 20:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 novembre 2019

Sur vos lèvres

 

Sur vos lèvres.(sonnet)

Vos lèvres goût de fruit, aux doux parfums de roses,
Dont ma bouche gourmande apprécie les saveurs;
Son arôme odorant amplifie mes ardeurs
Et me fait oublier quand les jours sont moroses

Quand le désir en moi qui sommeille et s'impose;
M'invite à butiner le miel de cette fleur
Ce bouquet envoutant d'agréable senteur
M'interpelle sans cesse à ouvrir porte close;

M'incite à pénétrer dans cette intimité
Où j'ai toujours rêvé un jour y demeurer
pour assouvir ma soif, dans ce plaisant breuvage.

De ce jardin d'Eden, un peu trop méconnu
D'où ce fruit bien gardé trop souvent attendu
Excite les désirs de mon instinct sauvage.

MichelW.Reveecrire juillet 2019

 

Posté par michelwlr à 16:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2019

la saison de l'automne

images[3] - Copie

La saison de l'automne

Crépuscule de l’été indien;
Le soleil plonge dans son bain,
l’horizon se métamorphose
Quand la lune éclose.
À la nuit tombante
Brillent les étoiles filantes
Tel un voyage astral
Dans un partage convivial
Le vent souffle sur la dune
Et vient façonner la colline
Traçant de beaux dessins
De son doux sable fin.
l'aube est à son apogée
Éclairé par la voûte étoilée;
Lentement s’achève la belle saison
Quand l’automne fait son apparition.
Paisible la forêt s’endort
Tapissé de feuilles d’Or
Conjugué par le chant des cigales
Dans une douceur automnale.

Michel W.Reveecrire octobre 2019

Posté par michelwlr à 18:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Mes nuits blanches 1 (quintil)

Mes nuits blanches 1 (quintil)

Toutes mes insomnies se suivent et s'enchaînent;                   
Se trainant en longueur, parfois au cauchemar;
Dans ma chambre en solo, mes pensées se déchainent;
Mes idées au galop, s'en vont et puis reviennent;
Et mon esprit divague au milieu du brouillard.

Dans l'errance des nuits pendant que je sommeille
Je hume le parfum de vos seins chaleureux;
Sous ce corsage clair qui vous sied à merveille
Tel un jardin fleuri quand le printemps s'éveille
Dès l'aube du matin sous un ciel lumineux

Toute de cuir vêtue d'une jupe moulante,
Chaussures à talons qui vous va comme un gant,
Brisant tous les tabous, de la femme arrogante
Qui vous donne l'allure encor plus provocante,
Me laissant sur ma faim, et toujours plus bandant;

L'envie de vous aimer à chaque jour m'enflamme;
Et me guide tout droit vers l'enfer du plaisir
Elle damne mon âme et apaise ma flamme;
A tout instant m'incite à vous joindre madame!
Et pour qu'enfin je puisse assouvir ce désir

Qui m'excite surtout quand je vous imagine
Nue, dans l'intimité, bravant tous les on-dit
Et toutes les rumeurs sur les femmes coquines
Comme je vous envie, votre amour m'assassine,
Quand il réveille en moi le démon de midi. 

 Michel W Reveecrire 2019

Posté par michelwlr à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2019

Le parfum de la rose du matin

Le parfum de la rose du matin

Elle a bien macéré durant la nuit.
Son arôme en est accentuée
Pour un plaisir délirium, infini,
Aux saveurs délirantes à offrir
Satisfera les désirs et envies
Du mâle affamé et assoiffé
En le faisant sortir du bois
Par une odeur alléchante
Réveillant l'instinct animal
Qui sommeille en moi
Depuis la nuit des temps
Un concert de tendresse
Effleure le pétale de cette rose
Désireuse d'ardentes caresses
Euphonie en symbiose
Féline cacophonie aux corps assoiffés
Sur une extase au récital savoureux
Voulant assouvir mon instinct animal
Je m'abreuverai avidement au bouton de rose
En solitaire dans son jardin secret
D'une douce musique ou poème en prose
Avec beaucoup d'amour et de passion
Comme un merle à la glu
Il en rêve goulûment
D'un amour m'en rassasier
Oubliant les jours moroses
Parsemés de moment de joie
De plaisirs et de désirs
En catimini tels des amants impétieux
Assoiffés d'étancher leur amour
A la source d'une mélopée romantique
Pour rehausser le coeur de leurs roses
Elle est ma préférée des roses parmi toutes
Sa couleur et sa beauté m'éblouissent
Son parfum du matin m'enivre
Ö combien j'aimerais effeuiller son pétale
Le contempler; explorer ce trésor
Caché pour y butiner son miel
Et savourer la liqueur inédite
De ce fruit interdit.

Michel W.Reveecrire..et Jo.. juin 2009

 

Posté par michelwlr à 14:44 - Commentaires [13] - Permalien [#]


24 octobre 2019

La perle de l'océan

la_reunion_vue_du_ciel02_-_credit_irt_-_serge_gelabert_dts_12_2019[1]

 

ILE de la REUNION  (la perle de l'océan)

Je vous emmène faire un petit voyage.Perdu au milieu de cet Océan , cette petite perle appelée autrefois ÎLE BOURBON devenue aujourd’hui ÎLE de la REUNION, vue du ciel, on dirait un rocher dans la mer, cette Île connue pour son immensité qui se nomme Océan INDIEN n'a pas fini nous faire rêver par la diversité et sa richesse, de sa faune et de sa flore sauvage, parmi ses principales cultures, d’où le vétiver cultivé pour son parfum, " ilang-ilang" Pour son huile parfumée, et sa canne à sucre cultivée pour son sucre comme son nom indique, et bien d’autres produits encore, tiré de cette fameuse plante « la canne à sucre » culture principale et richesse première du pays, dans laquelle est extraite aussi, le rhum blanc à consommer avec modération bien sûr, et aussi la vanille avec ses gousses parfumées utilisées en pâtisserie, en confiserie, et en parfumerie, ses fruits exotiques en abondance, tel que le. litchi, le longani à pulpe translucide et sucrée, consommés frais en dessert ou autres pour sa saveur exceptionnelle, il peut être consommé aussi séché ou en conserve, la mangue, fruit comestible du manguier dont la chair est très appréciée drupe, charnue ovale couleur jaunâtre, verdâtre ou rougeâtre et la papaye avec ses fruits juteux, et ses cocotiers, on le trouve parfois plantés en allées dans  les entrées et les  demeures anciennes, qui n’en finissent pas par sa longueur et sa beauté, en alignement, on le trouve aussi au bord des plages, ombrages très utiles en été ce qui fait le bonheur des vacanciers, et son fruit en forme de grosse coque brune et ovoïde renfermant une partie blanche que l’on appelle la noix de coco, consommé et apprécie également pour sa chair comestible et son eau qui se trouve à l’intérieur très rafraîchissante dans sa coquille, buvable, très appréciable, et bien d’autres fruits encore telle que la goyave, le goyavier de couleur jaune blanche bordeaux consommé frais en compote ou en confiture et combien encore d’autres fruits que je n’ai pas tout cité ici dans ce document, et qui nous met aussi l’eau à la bouche sans même les voir, ou de les toucher, il suffit d’entendre parler pour se laisser emporter, et en rêver.je vous laisse le soin de les découvrir par vous même. ses multiples cascades. vertigineux, le voile de la mariée (j'ai d'ailleurs écrits un petit article un peu poétisé, racontant une anecdote à ce sujet) connue par sa célébrité une vue d’une beauté inouïe éblouissante, et son volcan, le piton de la fournaise, quand il est en éruption, gronde et crache ses flammes de plusieurs mettres de hauteurs, de son cratère, pour laisser échapper sa coulée de lave et dévaler la pente, faisant tout fondre en dévastant tout ce qu’elle trouve sur son passage pour venir terminer sa course dans la mer, qui elle seule à pouvoir même ralentir sa course folle, et la venir à bout, pour arrêter à cette échappée endiablée qui est momentanée, provisoire. Puis il y a ses trois cirques qui se trouvent à peu près au centre de l’ILE. SALAZIE CILAOS MAFATE d’une beauté insaisissable ses forêts avec ces montagnes bleues à perdues de vue, avec le Maïdo et ses randonnées pédestres .avec ses routes sinueuses et des virages les uns sur les autres de la PLAINE des PALMISTES en passant par la PLAINE des CAFRES, LE TAMPON arrivé à saint PIERRE une des grandes villes principales de cette ÎLE et dont sa capitale est saint DENIS. et bien d'utres choses encore que je n'ai pas cité ici dans ces quelques lignes Quelle belle ÎLE merveilleuse! J’en rêve. rien que d’y penser et en parler!  Pas vous? Vivement les vacances, et  surtout Cap sur L’ÎLE intense.

michelW.reveecrire aout 2019

Posté par michelwlr à 14:42 - Commentaires [5] - Permalien [#]

21 octobre 2019

Laisse-moi-t'aimer

Laisse-moi t'aimer

Laisse-toi guider par ton instinct sauvage
Pour que mes doigts de velours s’engagent
Et découvrent sous tes dentelles
le trésor caché de ta peau sensuelle.

Laisse-toi guider par ce jeu ludique
Qui te fera oublier ton corps pudique.
Quand tu savouras ces instants de délices;
Alors nous serons tous les deux complices

Fais-moi ressentir tes caresses coquines.
Que j'apprécie en tes griffes félines
Dans la profondeur de ton intimité
Ainsi, je te ferai embrasser ma virilité.

Fais-moi goûter ce fruit défendu
Que cache ce bonheur au goût d’inédit
Afin que je découvre ce mystère tant attendu
Qui fera resurgir en moi, ce démon de midi

Qui m'emportera dans les flammes du désir
De ces merveilleux tourbillons de plaisirs
Où je m’enivrerai de ton parfum suave et fin
Et m’abreuverai enfin de ce nectar divin.

Michel W.Reveecrire 2019 ( écrit en

septembre 2008 )

Posté par michelwlr à 19:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le banquier et le truand

Le banquier et le truand.

Un honnête caissier, assis à son bureau;
Rangeait tous ses billets avec délicatesse;
Quand soudain, attiré par l'odeur du magot,
Un homme cagoulé s'approcha de la caisse.

En prononçant ces mots dans un piètre langage:
Recevez de ma part, monsieur! tous mes respects;
Mes salutations! ainsi que mes hommages;
Félicitations! c'est un très beau métier.

En se sentant flatté, touché dans son ego,
Le gérant n'éprouva aucune méfiance,
Poursuivit calmement, avec soin son boulot,
Laissa tomber ses clés par faute d'imprudence;

Le bandit s'en saisit, et dit: "mon bon monsieur:
sachez que tout menteur issu de ce milieu
Vit de la fortune de celui qui l'écoute,
Cette leçon vaut bien quelques thunes, sans doute.

Profitant du moment très longtemps attendu,
le truand s'empara de toute la pécune,
offensé, le banquier voyant fuir sa fortune
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.

Michel W.reveecrire.

inspiré de la fable de la fontaine : le corbeau et le renard.

Posté par michelwlr à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le plagiat

Ceci est un de mes premiers écrits posté sur des sites que je ne les citerais pas ici,  mais aujourdhui je mets en public ce documet pour que tout le monde le voit,
que ce monsieur plagie et vole les écris sur le net et signe son nom en dessous des textes qui ne lui appartienent pas il s'appelle "Monsieur chiapetta antoine"
c'est son nom ou peudo sur" facebook". si je poste ce message ce soir c'est pour dénoncer une fraude à l'écriture et faire savoir au public
et non seulement à moi, s'il n'y avait que moi, ce n'est pas bien grave, car je ne suis qu'un poète amateur,
mais ce monsieur en a plagié a volé beaucoup d'autres écrits parmi lequel il y avait des professionnels et en plus il signait son nom en dessous les textes
(voir le texte ci-dessous) en faisant croire que c'était lui l'auteur. je voudrais que tout le monde le sache et soit au au courant de cette escroquerie.
j'ai écris ce texte en 2012 les commentaires qui me sont détinés sous le texte le prouve , ils ne sont pas dans ce message mais sur le site d'origine de l'écrit 

 Michel W Reveecrire octobre 2019 

__________________________________________________

 

Ton regard

La beauté de tes yeux reflète ton image;
Dans lequel brille le miroir de ton âme
La douceur de ce regard qui m'enflamme;
Fait apparaître ton aura, qui illumine ton visage.

Ton regard a parfois une lueur de tristesse
Dans lequel je devine tes pensées.
Il reflète un sentiment de bonheur, et de tendresse;
Remplis de larmes d'amour, et de sincérité.

Telles les douces vagues de l'océan
Qui ondulent sous le souffle de la brise
Les reflets de tes yeux scintillent, et s'irisent
Sous l'écrin de ton regard ensorcelant.

Comme les vagues qui caressent le rivage
Tes yeux s'illuminent, et embellissent ton visage.
Le rayonnement de ses multiples couleurs
Fait apparaître toute ta beauté intérieure.

Ton regard dégage un sentiment de bonheur
Dans lequel chaque jour je m'émerveille.
Subjugué par la beauté de ces merveilles
Rempli d'admiration, en contemplation je demeure.

Copyright . Antoine Chiappetta
Tous droits réservés. © 2015

Posté par michelwlr à 18:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le voile de la mariée île de la Réunion

Le voile de la mariée (île de la Reunion)  

Oh que j'aime écouter ce bruit de cascade,
En haut de la falaise au milieu du rocher
Quand sans cesse jaillit, tout en haut du sommet
Une fine pluie chantant sa belle sérénade.

Du haut de la montagne on l'entend fredonner
Sa chanson, dévalant la pente, elle raisonne
Sans arrêt, jours et nuits et souvent elle étonne
On ne peut s'empêcher d'être émerveillé.

En prenant du plaisir, que pour la contempler
Laissant passer le temps, on oublie de reprendre
Le chemin du retour, sans jamais se lasser
D'une seule seconde, et surtout se détendre.

En faisant un honneur à cette jeune dame
Car, de son père, elle a subi sa jalousie
Et sa méchanceté, sacrifiant sa vie
Alors qu'elle voulait vivre sa vie de femme

A cause d'un pater qui était fou de rage

Apprenant cette union, le père de la mariée s'introduisit dans l'église où Se déroulait la cérémonie. Muni d'un sabre, il voulait tuer ce gendre Inacceptable.

Les époux s'enfuirent, mais la jeune mariée glissa et tomba de la Montagne. Son voile dit-on se serait accroché le long de la paroi et aurait Donné ce nom à la cascade.

Devenu aujourd'hui une célébrité
Connu pour son histoire aussi pour sa beauté
Ce qui fait la fierté de ce beau paysage
Sans oublier bien sûr ce fameux mariage

Et que chacun raconte, en son propre langage,
On ne saura jamais, car trop de bavardage,
Ce qu'on sait aujourd'hui, c'est ce très beau pseudo
Qui est bien situer et lui colle à la peau.

Et qui demeurera pour toujours, "le voile de la marié"

Michel W. Reveecrire juillet 2019

Posté par michelwlr à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]